148161 réponses (2.7% du corpus) en rapport avec "pays" ont été trouvées et analysées en temps réel pour produire cette page, en respectant les filtres choisis. 
78905 personnes (44.3% des répondants) se sont exprimées sur votre requête.


Comment utiliser l'outil ?

Vous pouvez filtrer les résultats de la recherche par zone géographique (en haut à gauche) ou par source de données (à droite).
Les premières parties de cette page visent à donner une information agrégée sur les résultats de la recherche. Le bas de page permet de se plonger directement dans les différentes contributions qui répondent à votre recherche.


Thématiques associées aux réponses

Les répondants ont eu la possibilité de remplir plusieurs questionnaires, regroupés en 4 grandes thématiques.

Il est toutefois possible que des réponses ayant un rapport avec votre requête pays soient présentes dans une thématique différente de celle lui étant naturellement attribuée.

D'autres sources de données, complémentaires à celles recueillies sur la plateforme du grand débat, sont amenées à être ajoutées à cet outil par la suite.

Origine des réponses

Les réponses proviennent de 90 questions différentes, réparties dans quatre questionnaires.

Ci-contre, vous trouverez le top 5 des questions dans lesquelles votre requête pays est présente.

1) Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ? (17803 réponses)

2) Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ? (16367 réponses)

3) Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ? (13773 réponses)

4) Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ? (9044 réponses)

5) Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ? (6569 réponses)

+

Répartition des réponses dans le temps

Ci-contre, vous trouverez la répartition des réponses associées à votre requête pays, par date de mise en ligne.

Rappelons que la plateforme du Grand Débat était accessible du 22 janvier au 8 mars avec un important pic de participation dans les premiers jours.

Thèmes associés

La requête pays est associée à différents concepts. Ci-dessous, vous trouverez les principaux concepts souvent évoqués en lien avec la requête.

La taille des mots est proportionnelle à l'importance du thème, et la couleur à la positivité moyenne des réponses dans lesquelles le thème apparaît. Plus d'informations sont disponibles dans la rubrique ("Analyse de sentiments") ci-dessous. 

origine (127 réponses)
aider (103 réponses)
immigration (79 réponses)
guerre (78 réponses)
développement (78 réponses)
migrants (76 réponses)
accueillir (27 réponses)
afrique (22 réponses)
africains (21 réponses)
concernés (20 réponses)

Types de répondants

Répartition des résultats de la recherche pays selon le type de répondant, parmi les catégories suivantes :

- Citoyen / Citoyenne
- Elu / Elue et institution
- Organisation à but lucratif
- Organisation à but non lucratif

Densité de réponses

La carte ci-contre présente la surreprésentation de votre requête pays par département. Plus la part de réponse traitant de votre requête est élevée dans un département, plus sa couleur est foncée.



Created with Raphaël 2.2.0 Les moins densesIntermédiairesLes plus denses
Chargement de la carte...

Répartition géographique

La carte ci-contre permet d'analyser la répartition géographique des réponses en lien avec votre requête pays. Elle indique les villes dans lesquelles on retrouve le plus de fois des réponses pertinentes par rapport à votre recherche, avec le top 10 suivant :

Paris (9496 réponses)
Lyon (2203 réponses)
Toulouse (1811 réponses)
Marseille (1705 réponses)
Nantes (1277 réponses)
Bordeaux (1111 réponses)
Montpellier (919 réponses)
Nice (888 réponses)
Rennes (792 réponses)
Strasbourg (757 réponses)

Created with Raphaël 2.2.0 Moins de 5 réponsesEntre 5 et 100 réponsesEntre 100 et 500 réponsesPlus de 500 réponses

La visualisation des réponses pour les régions d'outre-mer sera très bientôt disponible.



Chargement de la carte...

Analyse de sentiments

(A titre indicatif)

La carte ci-contre présente la positivité moyenne des réponses retrouvées dans la recherche, agrégées au niveau des départements. Pour ce faire, l'ensemble des réponses ayant un rapport avec votre recherche pays a été analysé. Selon le lexique et les tournures de phrases employées dans ces réponses, un algorithme détermine si celles-ci sont plutôt négatives, positives, ou neutres (voir encadré pour une explication sur la méthode).
Du fait de l'imperfection de ces méthodes, en français notamment, les résultats sont à interpréter avec précaution.

Comment fonctionne l'analyse de sentiments ?

L’analyse de sentiments permet de déterminer la tonalité émotionnelle qui se cache derrière une phrase ou un paragraphe. L’algorithme apprend à identifier la positivité des phrases à partir de corpus annotés (les critiques de cinéma par exemple). Ce qui a été appris peut ensuite être réexploité dans des bases non annotées, comme celle du Grand Débat.



Created with Raphaël 2.2.0 Les plus négatifsIntermédiairesLes plus positifs
Chargement de la carte...

Détail des réponses

Ci-dessous, la liste des réponses associées à votre requête pays.

Chaque encadré correspond à une réponse qui fait figurer les termes de votre recherche, accompagnée de la question associée. En cliquant sur « Ouvrir », vous pourrez accéder à l’ensemble du questionnaire de la personne concernée, pour les quatre thématiques.




En savoir plus


Démocratie Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ?


Avoir une politique européenne commune et renforcer les frontières européennes, donner de l'argent aux pays de source migratoire pour le développement dans ces pays pour dissuader l’immigration (souvent la personne ne désira pas quitter son pays, elle n'a pas le choix) pas aux régimes de ces pays souvent corrompus sinon fermeture des visas dans ces pays.

Ouvrir

Démocratie Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ?


La solution n'est pas dans l'accueil sans limite des immigrés dans les pays "riches", mais l'aide aux pays source d'émigration pour qu'ils arrivent à offrir des conditions de vie permettant aux populations d'y rester. Ceci demande une générosité économique dont les pays "developpés" sont incapables. Leurs citoyens veulent jouir de leurs richesses - qu'ils trouvent toujours insuffisantes - et ne pas les partager avec les pauvres des autres pays, même si cette attitude leur épargnait les problèmes d'immigration à venir. L'attitude des groupes industriels concernant l'exploitation des richesses de ces pays est identique : accaparement des richesses sans regard sur les conséquences sur les populations de ces pays. Là, le monde politique peut peut-être intervenir pour limiter ces comportements. Malgré ce pessimisme, on ne peut que recommander une politique d'aide aux pays d'émigration.

Ouvrir

Fiscalité Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?


Impot sur les sociétés. Les entreprises internationales règlent actuellement leur impôts sur les sociétés, sur le lieu de leur siège. De ce fait les entreprises internationales choisissent le lieu de leur siège en fonction de la fiscalité la plus avantageuse des pays hôte (dumping fiscal international). Et les grades entreprises règlent des impôts dérisoires alors que les entreprises nationales n'ont pas cette faculté. Il faut instaurer une imposition sur la base du résultat international de l'entreprise proratisé par pays en fonction du CA dans chaque pays. De ce fait une entreprise qui a réalisé 50% de son chiffre d'affaires dans un pays A va devoir régler un impôt sur les sociétés sur une base de 50% de son résultat international dans ce pays A. Les pays auront donc ensuite toute liberté d'appliquer le taux d'impôt qu'ils souhaitent, car la règle sur la base d'imposition sera la même pour tous les pays. Chaque pays pourra ensuite appliquer le taux qu'il voudra, soit même ne pas imposer l'entreprise (taux impôt 0%). Mais l'entreprise n'aura plus la possibilité de choisir le pays où elle souhaite déclarer ses résultats. L'intérêt des paradis fiscaux en sera donc réduit à néant sur ce point. Cet impôt serait plus intelligent que l'impôt GAFA en débat actuellement et qui ne règle pas le problème général pour toutes les entreprises internationales. Ceci permettra également de rapatrier des fonds vers les pays en développement dans lesquels des entreprises internationales font du chiffre d'affaires sans verser d'impôts sur les sociétés.

Ouvrir

Démocratie Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ?


Les gens ne quitteraient pas leur pays s'ils étaient en sécurité Certes nous ne pouvons pas nous immiscer dans la gestion des autres pays mais nous devons aider ces pays là à se développer et non pas utiliser ces pays comme des réserves de ressources qui ne servent qu'à enrichir quelques hommes politiques malhonnêtes. Nous sommes capables d'investir des millions dans la recherche spatiale, pourquoi ne pas investir sur des partenariat VERTUEUX avec des pays étrangers pour impliquer la population dans des projets ambitieux permettant le développement économique.

Ouvrir

Démocratie Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ?


Poursuivre et renforcer la collaboration avec les pays d’origine des « migrants économiques » pour que le départ ne soit plus la seule issue à la grande pauvreté et à l’absence de perspective. Examiner, avec l’ensemble des pays concernés que ce soit les pays d’émigration que les pays d’origine des entreprises, avec attention et objectivité le comportement des sociétés internationales qui exploitent les richesses naturelles de ces pays dont la population est pauvre pour et avec ces entreprises juguler la corruption et le pillage organisé.

Ouvrir

Démocratie Que proposez-vous afin de répondre à ce défi [l'immigration] qui va durer ?


Je pense qu'il faut poursuivre une politique de partenariat avec les pays d'immigration, notamment africains, pour aider à leur développement, ce qui limitera leur émigration du pays d'origine. Il faut également poursuivre la concertation avec les autres pays européens sur le sujet. Enfin, je pense qu'il faut encourager la natalité française : un pays en déficit de natalité comme le nôtre actuellement est naturellement un pays vers lequel se porte l'immigration

Ouvrir

Démocratie En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?


Les quotas par pays ne marcheront pas s'ils ne sont pas soumis à des critères de sélection qualitatifs . Il faut qu'ils soient définis très clairement pays par pays, en particuliers si ces pays eux mêmes restreignent les entrées de ressortissants étrangers.

Ouvrir

Etat Comment l'Etat et les collectivités territoriales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté ?


Par une véritable décentralisation, accompagnée des financement nécessaires. Europe Refondation de l’Europe Il est impératif et urgent de « faire » l’Europe. Jusqu’à présent cela ne s’est traduit que par des élargissements successifs précipités sans réelle justification, sans que les nations soient consultées et d’autres élargissements sont prévus ! Les populations doivent être consultées sur l'admission de nouveaux membres. On prend des joueurs de même niveau pour constituer une équipe sportive…pourquoi avoir alors amalgamé dans l’Europe actuelle des pays aux niveaux économiques et sociaux sans commune mesure ? La refondation doit partir de deux ou trois pays, les plus proches quant à leurs structures économiques et sociales, afin qu’ils puissent, dans un temps relativement court (10 ans ?) unifier leurs systèmes fiscaux et leurs systèmes sociaux. Des règles seraient à uniformiser au sein de ce groupe pour que, par exemple, ce qui est interdit dans un pays ne soit pas admis dans un autre quand a lieu la libre circulation des produits, afin qu’il n’y ait pas de concurrence déloyale entre les pays du groupe. Aujourd'hui on interdit en France l'utilisation de certains produits en agriculture mais on importe des productions agricoles de pays où ces interdits n'existent pas. La concurrence est faussée et, le cas échéant, la politique sanitaire prônée n'est pas respectée. L’entrée d’autres pays dans ce club (pour reprendre l’image sportive) serait conditionnée par l’atteinte dans ces pays du même niveau fiscal et social que celui des initiateurs du mouvement. Chaque nation conservant naturellement sa langue, sa culture. Le groupe devrait avoir des fonctions régaliennes (affaires étrangères, police, justice, défense) uniques et être représenté par un président pour ce qui concerne ces fonctions. Les accords de Schengen : Sauf erreur de ma part, ces accords permettent la circulation, dans chacun des pays de l’Europe, sans passeport ni visa pour les nationaux de l’ensemble de ces pays. Je pense que cela peut être maintenu…à la condition que la politique d’immigration de ces pays soit la même partout. Si ce n’est pas le cas, les contrôles aux frontières doivent être rétablis car chaque pays, comme il est de son devoir, doit contrôler quelles sont les personnes qui viennent sur son territoire. Les pouvoirs de la Commission européenne : Le malaise de l’Europe aujourd’hui est qu’elle souffre de l’impréparation de sa réalisation. On a vu une intégration à l’Europe menée tambour battant, sur la base de « critères » insuffisants, sans souci d’une nécessaire homogénéité entre ses membres. Il faut tout reprendre depuis le début : n’associer que des pays ayant le même niveau de développement, y réaliser l’unification de la fiscalité, de la politique sociale et environnementale, et n’admettre comme nouveau membre qu’un pays qui aura atteint l’évolution de ces domaines selon le modèle des premiers. Par ailleurs, la gouvernance de cet ensemble devra se faire par des votes à la majorité et non plus à l’unanimité (facteur inévitable d’immobilisme). La Commission européenne, et le Parlement européen, ne devront diriger ou voter des lois que dans des domaines (fiscalité, politique sociale, politique environnementale, politique économique et relations avec l’étranger) visant à assurer l’égalité des conditions de vie et de travail dans les pays adhérents et à faire considérer l’Europe comme interlocuteur des autres pays (Chine, USA, Russie…). Les parlements nationaux conservant la charge de légiférer librement dans les domaines n’ayant pas d’incidence sur le développement des autres pays adhérents.

Ouvrir

Ecologie Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?


Avoir un accord mondial de tous les pays de la planète en par exemple taxant les produits d'importation des pays pollueurs. Définir par pays un coefficient de pollution en tenant compte bien sur de la richesse ou pauvreté du pays et de ses capacités d'améliorer la pollution. Actuellement, l'effort de modernisation du parc automobile en EU déplace le problèmes de la pollution par le transfert des automobiles polluantes dans les pays émergents (ex Afrique)

Ouvrir

Démocratie Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?


Il faut réinstaurer nos traditions, nos coutumes dans tout le pays et prier ceux qui ne l'acceptent pas, d'aller voir ailleurs si d'autres pays sont plus adaptés à leurs traditions. Pourquoi pas, ils sont libres de choisir d'autres pays plus adaptés à leur mode de vie. Pourquoi devrait on transformer le nôtre. Je suis moi même allée dans d'autres pays mais il ne me serait pas venu à l'idée d'imposer mes habitudes. J'ai pris modèle sur les autochtones et à chaque fois qu'on m'a proposé quelque chose qui pouvait me rappeler mon pays pour me faire plaisir. J'ai refusé de façon à m'intégrer dans leur univers avec leurs us et coutumes c'est une question de respect pour le pays qui accueille.

Ouvrir