12 réponses (0.0% du corpus) en rapport avec "sciences po polytechnique écoles" ont été trouvées et analysées en temps réel pour produire cette page, en respectant les filtres choisis. 
12 personnes (0.0% des répondants) se sont exprimées sur votre requête.


Comment utiliser l'outil ?

Vous pouvez filtrer les résultats de la recherche par zone géographique (en haut à gauche) ou par source de données (à droite).
Les premières parties de cette page visent à donner une information agrégée sur les résultats de la recherche. Le bas de page permet de se plonger directement dans les différentes contributions qui répondent à votre recherche.


Thématiques associées aux réponses

Les répondants ont eu la possibilité de remplir plusieurs questionnaires, regroupés en 4 grandes thématiques.

Il est toutefois possible que des réponses ayant un rapport avec votre requête sciences po polytechnique écoles soient présentes dans une thématique différente de celle lui étant naturellement attribuée.

D'autres sources de données, complémentaires à celles recueillies sur la plateforme du grand débat, sont amenées à être ajoutées à cet outil par la suite.

Origine des réponses

Les réponses proviennent de 90 questions différentes, réparties dans quatre questionnaires.

Ci-contre, vous trouverez le top 5 des questions dans lesquelles votre requête sciences po polytechnique écoles est présente.

1) Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ? (11 réponses)

2) Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ? (1 réponses)

Répartition des réponses dans le temps

Ci-contre, vous trouverez la répartition des réponses associées à votre requête sciences po polytechnique écoles, par date de mise en ligne.

Rappelons que la plateforme du Grand Débat était accessible du 22 janvier au 8 mars avec un important pic de participation dans les premiers jours.

Thèmes associés

La requête sciences po polytechnique écoles est associée à différents concepts. Ci-dessous, vous trouverez les principaux concepts souvent évoqués en lien avec la requête.

La taille des mots est proportionnelle à l'importance du thème, et la couleur à la positivité moyenne des réponses dans lesquelles le thème apparaît. Plus d'informations sont disponibles dans la rubrique ("Analyse de sentiments") ci-dessous. 

ena (12 réponses)
grandes (11 réponses)
oui (11 réponses)

Types de répondants

Répartition des résultats de la recherche sciences po polytechnique écoles selon le type de répondant, parmi les catégories suivantes :

- Citoyen / Citoyenne
- Elu / Elue et institution
- Organisation à but lucratif
- Organisation à but non lucratif

Densité de réponses

La carte ci-contre présente la surreprésentation de votre requête sciences po polytechnique écoles par département. Plus la part de réponse traitant de votre requête est élevée dans un département, plus sa couleur est foncée.



Created with Raphaël 2.2.0 Les moins densesIntermédiairesLes plus denses
Chargement de la carte...

Répartition géographique

La carte ci-contre permet d'analyser la répartition géographique des réponses en lien avec votre requête sciences po polytechnique écoles. Elle indique les villes dans lesquelles on retrouve le plus de fois des réponses pertinentes par rapport à votre recherche, avec le top 10 suivant :

Caen (1 réponses)
Cagnes-sur-Mer (1 réponses)
Caluire-et-Cuire (1 réponses)
Kerfot (1 réponses)
Menetou-Salon (1 réponses)
Mondescourt (1 réponses)
Montlaux (1 réponses)
Mussey-sur-Marne (1 réponses)
Orange (1 réponses)
Rutali (1 réponses)

Created with Raphaël 2.2.0 Moins de 5 réponsesEntre 5 et 100 réponsesEntre 100 et 500 réponsesPlus de 500 réponses

La visualisation des réponses pour les régions d'outre-mer sera très bientôt disponible.



Chargement de la carte...

Analyse de sentiments

(A titre indicatif)

La carte ci-contre présente la positivité moyenne des réponses retrouvées dans la recherche, agrégées au niveau des départements. Pour ce faire, l'ensemble des réponses ayant un rapport avec votre recherche sciences po polytechnique écoles a été analysé. Selon le lexique et les tournures de phrases employées dans ces réponses, un algorithme détermine si celles-ci sont plutôt négatives, positives, ou neutres (voir encadré pour une explication sur la méthode).
Du fait de l'imperfection de ces méthodes, en français notamment, les résultats sont à interpréter avec précaution.

Comment fonctionne l'analyse de sentiments ?

L’analyse de sentiments permet de déterminer la tonalité émotionnelle qui se cache derrière une phrase ou un paragraphe. L’algorithme apprend à identifier la positivité des phrases à partir de corpus annotés (les critiques de cinéma par exemple). Ce qui a été appris peut ensuite être réexploité dans des bases non annotées, comme celle du Grand Débat.



Created with Raphaël 2.2.0 Les plus négatifsIntermédiairesLes plus positifs
Chargement de la carte...

Détail des réponses

Ci-dessous, la liste des réponses associées à votre requête sciences po polytechnique écoles.

Chaque encadré correspond à une réponse qui fait figurer les termes de votre recherche, accompagnée de la question associée. En cliquant sur « Ouvrir », vous pourrez accéder à l’ensemble du questionnaire de la personne concernée, pour les quatre thématiques.




En savoir plus


Démocratie Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?


Il faut revoir complètement les écoles élitistes que sont Sciences Po, l'ENA et Polytechnique : leurs étudiants sont actuellement formés au libéralisme à outrance, formés à mépriser la majorité des citoyens, et ils sont les principaux responsables de l'effondrement actuel de notre société.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; Stages d'immersion obligatoires en milieu défavorisé pour les diplômés des grandes écoles (ENA, Sciences Po, Polytechnique, HEC... ) afin de les sensibiliser à la réalité quotidienne de ce public et les ancrer dans la réalité. Développer les formations "sciences humaines" trop souvent occultées au profit de formations comptables et financières. L'homme ne se résume pas à une force de travail ; à le considérer comme tel ne pas s'étonner de la désagrégation de la société.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; Ne pas supprimer l’ENA mais en ouvrir plus largement le recrutement, en modifiant le processus de recrutement. « Science Po » est le passage quasi obligé vers l’ENA ( à quelques exception près, tour extérieur, admissions sur titres) , cette dernière s’étant autoproclamée Polytechnique des Sciences molles, comme si la pratique du droit public valait la maîtrise de la mécanique quantique. Or c’est l’apprentissage des sciences dures qui prépare à la maîtrise de la complexité. Il conviendrait donc au minimum d’ouvrir 50 % du recrutement de l’ENA aux diplômés des grandes écoles scientifiques françaises qui sont une des grandes richesses de notre Pays , en l’absence d’un sous-sol généreux. Car seule la technique crée les richesses de ce Pays. Les affaires de l’État méritent des hommes capables d’analyser , faits et contraintes, et de décider ; éternels stagiaires beaucoup d’ énarques jouent avec le Pays, poursuivant l’interminable dissertation qu’ils ont commencée en première année de Science Po.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; L'État ne doit pas gérer à partir de Paris ses administrations des fonctions non régaliennes. Le fonctionnaire parisien est hors sol. C'est sur le terrain que les fonctionnaires se forment. À condition qu'on ne leur donne pas un statut immuable les laissant dériver à leur guise. Il faut donc commencer par réformer leur statut, l'aligner sur celui des salariés du privé, les rattacher aux collectivités territoriales au plus proche des citoyens, et puis ensuite les former au service effectif de la collectivité. Les grandes écoles qui forment à la haute administration (ENA, Sciences Po) doivent être rattachées aux universités qui en régiront le diplôme. Leur esprit de classe et de copinage a fortement contribué à affaiblir l'État en développant des complaisances dans tous les milieux (politique, presse, finance et économie). L'État moderne a besoin d'une élite républicaine, vertueuse et citoyenne au service de ses élus et non d'une élite des privilèges hérités et des connivences. Les grandes écoles de la République comme Polytechnique et les autres, demanderont des frais de scolarité à leurs élèves à hauteur du coût de leurs études. La gratuité intégrale est offerte aux candidats méritants des classes populaires.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; De manière très concrète je propose une sorte de service civique à tous les élèves des grandes écoles. Au terme de leurs formations, pendant un an ils seraient affectés dans une municipalité en difficulté (rurale ou urbaine) pour y exercer leurs compétences et monter un projet à défendre pour valider leur cursus. Il est d'autre part impératif de remédier à l'hémorragie de talents vers le secteur privé et aux pratiques de pantouflages dont la haute fonction publique est accablée. Les jeunes esprits de l'ENA, de Sciences Po, etc doivent signer une charte les engageant à toujours respecter certaines valeurs du service public, et être incités à rester pour une période suffisamment longue au service de l'Etat. Dans le domaine économique et scientifique, il convient de réfléchir aux moyens de limiter le départ des plus brillants éléments vers les seuls secteurs de la finance, alors que la société pourrait tant profiter de leurs capacités. Où vont en effet les plus titrés de Polytechnique ou de HEC? Dans la FinTech (technologies de la finance).

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; Stages d'immersion obligatoires en milieu défavorisé pour les diplômés des grandes écoles (ENA, Sciences Po, Polytechnique, HEC... ) afin de les sensibiliser à la réalité quotidienne de ce public et les ancrer dans la réalité. Développer les formations "sciences humaines" trop souvent occultées au profit de formations comptables et financières. L'homme ne se résume pas à une force de travail ; à le considérer comme tel ne pas s'étonner de la désagrégation de la société.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; De manière très concrète je propose une sorte de service civique à tous les élèves des grandes écoles. Au terme de leurs formations, pendant un an ils seraient affectés dans une municipalité en difficulté (rurale ou urbaine) pour y exercer leurs compétences et monter un projet à défendre pour valider leur cursus. Il est d'autre part impératif de remédier à l'hémorragie de talents vers le secteur privé et aux pratiques de pantouflages dont la haute fonction publique est accablée. Les jeunes esprits de l'ENA, de Sciences Po, etc doivent signer une charte les engageant à toujours respecter certaines valeurs du service public, et être incités à rester pour une période suffisamment longue au service de l'Etat. Dans le domaine économique et scientifique, il convient de réfléchir aux moyens de limiter le départ des plus brillants éléments vers les seuls secteurs de la finance, alors que la société pourrait tant profiter de leurs capacités. Où vont en effet les plus titrés de Polytechnique ou de HEC? Dans la FinTech (technologies de la finance).

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; Stages d'immersion obligatoires en milieu défavorisé pour les diplômés des grandes écoles (ENA, Sciences Po, Polytechnique, HEC... ) afin de les sensibiliser à la réalité quotidienne de ce public et les ancrer dans la réalité. Développer les formations "sciences humaines" trop souvent occultées au profit de formations comptables et financières. L'homme ne se résume pas à une force de travail ; à le considérer comme tel ne pas s'étonner de la désagrégation de la société.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; Ne pas supprimer l’ENA mais en ouvrir plus largement le recrutement, en modifiant le processus de recrutement. « Science Po » est le passage quasi obligé vers l’ENA ( à quelques exception près, tour extérieur, admissions sur titres) , cette dernière s’étant autoproclamée Polytechnique des Sciences molles, comme si la pratique du droit public valait la maîtrise de la mécanique quantique. Or c’est l’apprentissage des sciences dures qui prépare à la maîtrise de la complexité. Il conviendrait donc au minimum d’ouvrir 50 % du recrutement de l’ENA aux diplômés des grandes écoles scientifiques françaises qui sont une des grandes richesses de notre Pays , en l’absence d’un sous-sol généreux. Car seule la technique crée les richesses de ce Pays. Les affaires de l’État méritent des hommes capables d’analyser , faits et contraintes, et de décider ; éternels stagiaires beaucoup d’ énarques jouent avec le Pays, poursuivant l’interminable dissertation qu’ils ont commencée en première année de Science Po.

Ouvrir

Etat Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ? Si oui, comment ?


Oui; L'État ne doit pas gérer à partir de Paris ses administrations des fonctions non régaliennes. Le fonctionnaire parisien est hors sol. C'est sur le terrain que les fonctionnaires se forment. À condition qu'on ne leur donne pas un statut immuable les laissant dériver à leur guise. Il faut donc commencer par réformer leur statut, l'aligner sur celui des salariés du privé, les rattacher aux collectivités territoriales au plus proche des citoyens, et puis ensuite les former au service effectif de la collectivité. Les grandes écoles qui forment à la haute administration (ENA, Sciences Po) doivent être rattachées aux universités qui en régiront le diplôme. Leur esprit de classe et de copinage a fortement contribué à affaiblir l'État en développant des complaisances dans tous les milieux (politique, presse, finance et économie). L'État moderne a besoin d'une élite républicaine, vertueuse et citoyenne au service de ses élus et non d'une élite des privilèges hérités et des connivences. Les grandes écoles de la République comme Polytechnique et les autres, demanderont des frais de scolarité à leurs élèves à hauteur du coût de leurs études. La gratuité intégrale est offerte aux candidats méritants des classes populaires.

Ouvrir